Histoire de l’Amérique latine et des Caraïbes de 1825 à nos jours

mai 2006
ISBN : 9782847361650
465 pages

12,20

L’ouvrage trace une synthèse de l’histoire de l’Amérique latine à compter du moment où la plupart des pays ont gagné leur indépendance, jusqu’à la vague récente d’élections de gouvernants de gauche.

Rupture de stock

Description

Sur près de deux siècles, l’ouvrage trace une synthèse de l’histoire de l’Amérique latine à compter du moment où la plupart des pays ont gagné leur indépendance, jusqu’à la vague récente d’élections de gouvernants de gauche. Outre le Mexique, l’Amérique centrale et l’Amérique du sud, l’auteur couvre l’histoire des Caraïbes anglaises, françaises et hollandaises. L’histoire traditionnelle des gouvernements, des élites politiques et intellectuelles cohabite ici avec celle, plus inhabituelle, des autochtones, des femmes et des différentes composantes des sociétés latino-américaines. Outre la chronologie des grands événements et l’histoire politique, l’auteur dégage les tendances de fond : démographiques, économiques, culturelles…


L’Amérique latine a longtemps vécu sous l’emprise de gouvernements dictatoriaux, avec une profonde discrimination de classes. Dès lors, la fragilité politique et sociale des démocraties actuelles permet de suivre les trajectoires parallèles de tous les pays de la région.


Bien que cette région ait été la première à se libérer de l’emprise coloniale au xixe siècle, elle a aussi connu beaucoup de frustrations et de déceptions du fait de sa dépendance économique et d’une domination des minorités blanches sur le reste des sociétés.


L’auteur fait aussi ressortir les réussites et les motifs d’espoir : une littérature qui s’est imposée au reste du monde, une tendance croissante à résoudre les crises par des moyens constitutionnels et de profondes mutations économiques en cours.

Table des matières

Sur près de deux siècles, l’ouvrage trace une synthèse de l’histoire de l’Amérique latine à compter du moment où la plupart despays ont gagné leur indépendance, jusqu’à la vague récente d’élections de gouvernants de gauche. Outre le Mexique, l’Amérique centrale et l’Amérique du sud, l’auteur couvre l’histoire des Caraïbes anglaises, françaises et hollandaises. L’histoire traditionnelle des gouvernements, des élites politiques et intellectuelles cohabite ici avec celle, plus inhabituelle, des autochtones, des femmes et des différentes composantes des sociétés latino-américaines. Outre la chronologie des grands événements et l’histoire politique, l’auteur dégage les tendances de fond : démographiques, économiques, culturelles…

L’Amérique latine a longtemps vécu sous l’emprise de gouvernements dictatoriaux, avec une profonde discrimination de classes. Dès lors,la fragilité politique et sociale des démocraties actuelles permet de suivre les trajectoires parallèles de tous les pays de la région.

Bien que cette région ait été la première à se libérer de l’emprise coloniale au xixesiècle, elle a aussi connu beaucoup de frustrations et de déceptions du fait de sa dépendance économique et d’une domination des minorités blanches sur le reste des sociétés.

L’auteur fait aussi ressortir les réussites et les motifs d’espoir : une littérature qui s’est imposée au reste du monde, une tendance croissante à résoudre les crises par des moyens constitutionnels et de profondes mutations économiques en cours.