Napoléon et les Italiens

novembre 2003
ISBN : 9782847360394
220 pages

23,40

Après que l’Italie fut occupée par les armées françaises, Napoléon en devint le président de la République (1802 à 1805), puis le roi (1805 à 1814). A Pillepich, dans cet ouvrage, explique, analyse et critique.

Rupture de stock

Description

Pendant que se déroulait l’extraordinaire carrière de Napoléon Bonaparte, l’Italie a été, sous des formes et dans des proportions variables, occupée par les armées françaises. Dans sa partie nord-est, une République s’est constituée à partir de 1796. Elle devint la République italienne dont Bonaparte fut le président, de 1802 à 1805, et le Royaume d’Italie dont Napoléon fut le roi, de 1805 à 1814. Comment naquit cet Etat ? Comment fonctionna-t-il et avec quelles institutions ? Comment les populations se comportèrent-elles à l’égard de ce pouvoir centralisé qui constituait un fait politique et administratif nouveau pour des territoires jusque-là morcelés ? Quelles furent les conséquences sociales et artistiques de ce moment particulier de l’histoire italienne et, au-delà, de l’histoire franco-italienne ? « Pour certains la conquête française n’a suscité en Italie que de l’enthousiasme, pour d’autres que de la haine, écrit Alain Pillepich. D’aucuns n’y ont vu que gloire et efficacité, d’autres que rapines et destructions ». Ce Napoléon et les Italiens tente de tenir la balance égale entre la louange et la critique, en se fondant sur des sources d’archives, une bibliographie tant française qu’italienne et l’excellente connaissance du terrain.