L’homme qui n’existait pas

Ewen MONTAGU
Yvonnick DENOËL (preface)

À paraître (Mai 2021)

Mai 1943. Sur une plage espagnole, on découvre le cadavre d’un officier britannique porteur de documents confidentiels. La police espagnole a tôt fait d’informer les services secrets allemands. Une des plus incroyables opérations d’intoxication de la Seconde Guerre mondiale vient de commencer.

Description

Mai 1943. Sur une plage espagnole, on découvre le cadavre d’un officier britannique porteur de documents confidentiels. La police espagnole a tôt fait d’informer les services secrets allemands. Une des plus incroyables opérations d’intoxication de la Seconde Guerre mondiale vient de commencer.

Il s’agit de convaincre les Allemands qu’ils ont intercepté les plans d’invasion alliés des Balkans et de la Sardaigne, afin d’éloigner de la Sicile – véritable objectif des Alliés – les troupes allemandes. La Wehrmacht transférera ailleurs ses divisions, ce qui permettra de réussir le débarquement et sauvera des milliers de vies. 

Ce projet rocambolesque, préparé pendant des mois, est ici raconté par Ewen Montagu, l’officier du renseignement naval britannique qui l’a coordonné, a imaginé la « légende » de l’officier décédé et conçu les papiers personnels retrouvés sur lui (y compris les photos et lettres d’une petite amie imaginaire). 

Cette opération, parmi les plus grandes réussites de la Seconde Guerre mondiale, est encore enseignée comme un cas d’école : elle est ici racontée de l’intérieur.