Le consul qui en savait trop Les ambitions secrètes de la France en Chine

juin 2011
ISBN : 9782847365719

24,40

Jamais les faits évoqués ici n’avaient, jusqu’à présent, été pleinement révélés au grand public. Ils restituent le vrai visage de la présence française en Indochine et en Chine à la fin du xixe siècle.

Description

Jamais les faits évoqués ici n’avaient, jusqu’à présent, été pleinement révélés au grand public. Ils restituent le vrai visage de la présence française en Indochine et en Chine à la fin du xixe siècle. Loin de l’image consensuelle d’une colonisation modérée, une série d’initiatives irréfléchies faillit entraîner la France dans un conflit armé avec la Grande-Bretagne et l’Empire du Milieu.
Un diplomate, Auguste François, découvrit ces ambitions secrètes et affronta seul les puissants intérêts économiques et politiques en jeu.
Il dénonça en haut lieu les tractations de Paul Doumer et du parti colonial, qui visaient à annexer au moins deux provinces chinoises avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la position internationale de la France. Et il en paya le prix.
Cet ouvrage met en lumière cette page occultée de l’histoire de la colonisation française en Extrême-Orient, à travers l’évocation du « grand projet » de chemin de fer Tonkin-Yunnan, cheval de Troie de cette ?politique de conquête, et du rôle décisif joué par le consul. Il révèle les projets cachés des lobbies coloniaux, l’attitude ambiguë de la classe politique, et éclaire d’un jour nouveau les relations franco-chinoises à l’époque de la domination de l’Europe.