Balades musicales dans Venise du XVI au XXè siècle

octobre 2006
ISBN : 9782847361827
192 pages

26,40

Le défi de ces sept itinéraires musicaux thématiques (accompagnés de plans, illustrés de nombreuses photos de lieux souvent peu connus) est de nous guider dans la ville en nous racontant cinq siècles d’une histoire aussi riche que fascinante.

Description

Les livres, les revues et les guides touristiques consacrés à Venise suffiraient à remplir les rayons de n’importe quelle bonne librairie. Quant aux innombrables amoureux de cette ville, ils semblent avoir exploré les calli, campi et canali jusqu’à leurs replis les plus secrets et intimes.


Et pourtant, combien de visiteurs, aujourd’hui encore, ne passent-ils pas devant les maisons où vécurent Barbara Strozzi, Antonio Vivaldi, Benedetto Marcello, Baldassare Galuppi, Ermano Wolf-Ferrari ou Luigi Nono sans même lever la tête ? Ignorant aussi bien les demeures des peintres-musiciens Giorgione, Titien, Tintoret et Véronèse ; les hôtels, les locande, les palais où séjournèrent Mozart, Wagner, Liszt, Fauré, Tchaïkovski, Stravinsky, Diaghilev, ainsi que les écrivains mélomanes Sand, Balzac, Stendhal, Gautier et Barrès ? Qui se rappelle des triomphes et des fiascos de La Fenice au XIXe siècle ? Combien de visiteurs pèlerins entrent-ils à l’hôtel Metropole pour découvrir les vestiges de la vraie Pietà du Prete rosso ou pénètrent-ils dans le cloître des Mendicanti, l’ospédale mythique visité par Rousseau et Goethe et où George Sand situa l’héroïne de son roman Consuelo ? Quel promeneur s’arrête-t-il devant les traces des légendaires théâtres pour lesquels Monteverdi et Cavalli composèrent Le Retour d’Ulysse dans sa patrie, Le Couronnement de Poppée, Xerse et Didone ? Tant de lieux qui hantent encore nos imaginaires sans qu’aucune inscription ne les signale à la curiosité du passant !


Le défi de ces sept itinéraires musicaux thématiques (accompagnés de plans, illustrés de nombreuses photos de lieux souvent peu connus et agrémentés d’une abondante iconographie) est de nous guider dans la ville – parfois même jusqu’en terre ferme –, en nous racontant cinq siècles d’une histoire aussi riche que fascinante où Venise se déploie sous le regard de ceux qui l’aiment pour affirmer qu’elle n’est pas seulement la ville du Carnaval et du masque ou encore le refuge du ténébreux romantisme européen mais, jusqu’au XXe siècle, un foyer musical et artistique farouchement original, habité par des personnages hauts en couleurs, tels D’Annunzio, Pound et Malipiero… sans oublier de capter, entre passé et présent, l’atmosphère sonore unique de celle que Nietzsche ne cessa de célébrer comme la « ville – musique » par excellence.

Table des matières

Les livres, les revues et les guides touristiques consacrés à Venise suffiraient à remplir les rayons de n’importe quelle bonne librairie. Quant aux innombrables amoureux de cette ville, ils semblent avoir exploré les calli, campi et canali jusqu’à leurs replis les plus secrets et intimes.

Et pourtant, combien de visiteurs, aujourd’hui encore, ne passent-ils pas devant les maisons où vécurent Barbara Strozzi, Antonio Vivaldi, Benedetto Marcello, Baldassare Galuppi, Ermano Wolf-Ferrari ou Luigi Nono sans même lever la tête ? Ignorant aussi bien les demeures des peintres-musiciens Giorgione, Titien, Tintoret et Véronèse ; les hôtels, les locande, les palais où séjournèrent Mozart, Wagner, Liszt, Fauré, Tchaïkovski, Stravinsky, Diaghilev, ainsi que les écrivains mélomanes Sand, Balzac, Stendhal, Gautier et Barrès ? Qui se rappelle des triomphes et des fiascos de La Fenice au XIXe siècle ? Combien de visiteurs pèlerins entrent-ils à l’hôtel Metropole pour découvrir les vestiges de la vraie Pietà du Prete rosso ou pénètrent-ils dans le cloître des Mendicanti, l’ospédale mythique visité par Rousseau et Goethe et où George Sand situa l’héroïne de son roman Consuelo ? Quel promeneur s’arrête-t-il devant les traces des légendaires théâtres pour lesquels Monteverdi et Cavalli composèrent Le Retour d’Ulysse dans sa patrie, Le Couronnement de Poppée, Xerse et Didone ? Tant de lieux qui hantent encore nos imaginaires sans qu’aucune inscription ne les signale à la curiosité du passant !

Le défi de ces sept itinéraires musicaux thématiques (accompagnés de plans, illustrés de nombreuses photos de lieux souvent peu connus et agrémentés d’une abondante iconographie) est de nous guider dans la ville – parfois  même jusqu’en terre ferme –, en nous racontant cinq siècles d’une histoire aussi riche que fascinante où Venise se déploie sous le regard de ceux qui l’aiment pour affirmer qu’elle n’est pas seulement la ville du Carnaval et du masque ou  encore le refuge du ténébreux romantisme européen mais, jusqu’au XXe siècle, un foyer musical et artistique farouchement original, habité par des personnages hauts en couleurs, tels D’Annunzio, Pound et Malipiero… sans oublier de capter, entre passé et présent, l’atmosphère sonore unique de celle que Nietzsche ne cessa de célébrer comme la « ville – musique » par excellence.