recherchez
par domaine Culture Médias

Histoire

Histoire contemporaine

Histoire médiévale

Jeunesse

Lettres

Titres éducatifs



trouvez nos titres
Libraires partenaires


informez-vous
Enseignants

Bibliothèques

Foreign rights

Librarians





Les Services secrets et la Shoah







Nous vous suggérons aussi

Product image
L'Arme secrète de Louis Renault
les aventures de Célestin Louise, flic et soldat
Thierry Bourcy
Edition 2006
 


Autres titres rélatifs à
Histoire



Les Services secrets et la Shoah



description | détails | critiques | votre avis | recommander

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les gouvernements américain et britannique n'ont pas rendu publiques les informations secrètes qu'ils détenaient sur la politique d’extermination nazie. Bien que ces éléments aient pu ajouter des informations d’importance lors des procès des criminels nazis, les intérêts nationaux prévalaient pendant la guerre froide.

Or depuis 1997, plus de 8 millions de documents secrets ont été déclassifiés et permettent de répondre à des questions telles que : lequel des gouvernements alliés avait connaissance de l’extermination des juifs ? Pourquoi les gouvernements britannique et américain de Churchill et Roosevelt n’ont-ils pas rendu publique l’information ? Est-ce qu’une réponse militaire ou une campagne de propagande révélant les atrocités nazies aurait pu mettre fin aux déportations et à l’extermination ?

Les archives permettent ainsi de découvrir que les alliés en savaient plus sur la solution finale que ce qu’ils ont bien voulu en dire. Ainsi, en 1941, des radios britanniques avaient intercepté et décodé des messages nazis, révélant l’existence du génocide juif. En septembre 1941, les services secrets britanniques étaient tout à fait en mesure d’affirmer que les nazis menaient une politique génocidaire dans les territoires conquis en Union soviétique.

Comble du cynisme ? Ces informations « humanitaires » n’intéressaient pas les responsables politiques et militaires et la libération des juifs n’était qu’un plus par rapport à la victoire des alliés contre les nazis : sauver des juifs n’était en aucun cas une priorité et il ne pouvait être question d’y gaspiller les ressources militaires. D’autre part, prendre parti pour la « cause juive » aurait discrédité l’effort de guerre allié, les Allemands y auraient vu la preuve de la manipulation des alliés par les Juifs…

Titre Les Services secrets et la Shoah
Autre David Bankier
Éditeur Nouveau Monde éditions
Public visé 01 Grand public
Date de première publication du titre 29 novembre 2007
Support Livre broché
Nb de pages 478 p.
ISBN-10 2847362401
ISBN-13 978-2-84736-240-4
GTIN13 (EAN13) 9782847362404
Date de publication 29 novembre 2007
Nombre de pages de contenu principal 478
Prix 26,40 €
 
 © nouveau-monde.net          Conditions générales de vente Sécurité des transactions et données        RSS powered by GiantChair
accueil Nouveau Monde Editions presse contacts accueil mon compte panier aide nouveautés livres CD-Rom et DVD